Avoir un furet : les questions à se poser avant d’adopter

Comme tout animal de compagnie, si petit soit-il, un furet nécessite de l’attention, des soins, un budget et un engagement durable de la part de son propriétaire qui doit être sûr de son choix. Le furet a une espérance de vie comprise entre 6 à 10 ans.

Qu’est-ce qu’un furet ?

C’est un mustélidé comme le vison, la belette ou encore l’hermine. Le furet est domestiqué depuis fort longtemps, il y a plus de 2000 ans. Il était autrefois essentiellement utilisé pour sa fourrure,  et dans les fermes pour chasser les rongeurs car le furet a la capacité d’accéder à des endroits très étroits du fait de son habilité et de son corps effilé.

De nos jours, il est très apprécié en tant qu’animal de compagnie. En France, le furet arrive en 5 ème position après le poisson rouge, le chat, le chien et l’oiseau.

La furette mesure entre 30 à 35 cm en moyenne et pèse entre 600 et 1200 grammes. Le mâle mesure entre 35 à 40 cm ; il est plus gros puisqu’il pèse de 800 grammes jusqu’à 2 kg. Le furet a une particularité : en fonction des saisons, son poids varie. Pourquoi ? Prudent, le furet fait des réserves de graisse pour l’hiver, il atteint donc son poids maximum en automne. D’ailleurs, il possède deux types de poils : le poil de garde qui est doux et long et le sous-poil qui lui est épais et court. Le sous-poil a pour rôle de protéger le furet du froid.

back to menu ↑

Comment se comporte le furet ?

Tout comme le chat, le furet est un carnivore domestique et il fait ses besoins dans une litière. Il peut vivre librement dans la maison mais comme c’est un véritable explorateur, il est très curieux et se faufile partout ; si bien que lorsque son maître s’absente, il est préférable de limiter son terrain de jeu par un parc à furet, pour être sûre de le retrouver à son retour. Vous l’appelez par son nom et le furet tourne la tête vers vous comme tout autre animal domestique.

C’est aussi un gros dormeur. En moyenne, un furet dort entre 14 et 16h par jour.

Très vif, rapide, avide d’exploration, le furet cherche tout le temps à découvrir des coins inaccessibles dans la maison. Tous les endroits qu’il ne connaît pas encore l’attirent irrésistiblement. Il faut qu’il aille voir de près. Il monte donc sur tous les meubles, sur la table de la salle à manger, attention à votre assiette ! Avec de l’obstination, il parvient à ouvrir les portes mal fermées. S’il est en cage, il viendra vous voir si vous vous en approchez. Immanquablement, il vous rejoindra si vous êtes installé au ras du sol, sur votre tapis de gym.

back to menu ↑

Les petites manies du furet

Comme il se colle à vos pieds et que vous ne l’entendez pas, vous allez souvent craindre de lui marcher dessus. Autrement dit, le furet aime se mettre dans vos pattes. Il vous voit partir dans une direction, par jeu, il va chercher à vous devancer ; vous ne le verrez pas forcément, donc attention de ne pas lui donner un coup de pied qui pourrait le blesser.

Les accidents sont réellement très rares mais ne laissez pas un bébé ou un très jeune enfant sans surveillance, en compagnie de votre furet. Il pourrait vouloir l’attraper, lui faire mal involontairement ou lui faire peur et finalement se faire mordre.

Nous l’avons vu le furet est très curieux, vous allez le retrouver dans le tambour de la machine à laver, derrière la gazinière, il va vous agacer et vous ralentir dans votre travail en virevoltant autour de votre balai-brosse… Tout ça n’est pas bien grave et c’est plutôt drôle !

Le petit furet est joueur et obstiné. Bien qu’il soit domestiqué depuis près de 3 millénaires, il ne peut pas rivaliser avec le chien ou le chat. On ne peut donc pas lui demander d’obéir, à moins d’être dressé il ne comprend pas. Il va chiper vos crayons, vos gommes, vos clefs de voiture, vos euros, votre clé USB, oubliés sur la commode. Pire, il va aller les cacher dans un endroit seul connu de lui…

Tant qu’il n’a pas été opéré, sa peau dégage une odeur de musc. C’est pour cette raison que son ancêtre le putois était ainsi nommé.

back to menu ↑

En 8 questions, serez-vous un bon maître pour votre furet ?

C’est simple et amusant, si vous répondez oui à toutes ces questions, vous serez un propriétaire heureux et votre petit animal le sera tout autant. Si vous comptez plusieurs réponses négatives, réfléchissez encore avant de vous engager.

  • Dans votre logement, pouvez-vous disposer d’une petite pièce où vous laisserez votre furet, soit libre, soit dans sa cage, si vous devez vous absentez quelques heures ? Il ne faut pas que ça pose des problèmes s’il fait quelques petits dégâts.
  • Avez-vous la possibilité de lui consacrer un budget pour la nourriture, l’entretien et les soins vétérinaires ?
  • Tous les membres de la famille sont-ils d’accord pour accueillir un furet ?
  • S’il s’ennuie parce qu’il est seul, seriez-vous prêt, auriez-vous le temps et les moyens pour lui offrir un petit frère ou une petite sœur (un autre furet ou un autre animal domestique) ?
  • Pouvez-vous consacrer 1 à 2 heures par jour pour communiquer et jouer avec votre furet ?
  • Êtes-vous suffisamment organisé pour le nourrir chaque jour et nettoyer sa cage ?
  • Garderez-vous votre calme si vous retrouvez quelques déjections ailleurs que dans sa litière ?
  • Pendant vos périodes de vacances, l’emmènerez-vous avec vous ou avez-vous une autre solution de garde ?
back to menu ↑

Votre décision est prise, alors un mâle ou une femelle ?

Le mâle est plus gros que la femelle, vous le verrez mieux et le perdrez moins. Sinon, il n’y a pas de différence d’un point de vue comportemental. Sachez que deux furets élevés ensemble s’entendent très bien et s’ennuient moins, lorsque vous n’êtes pas chez vous.